Les compagnies de la saison 2019/2020

COMPAGNIES EN CRÉATION

larbi Namouchi
©Foued Kammoun

LARBI NAMOUCHI • CIE SHAFAK
Adamah

La Cie Shafak est née en 2017, partageant une même envie créatrice. Jouer et mettre en scène pour offrir leur identité et transmettre leurs idées à travers l’art chorégraphique et d’autres formes d’arts.

Cie programmée lors du Festival Impulsion #4.

cie 303

CIE 303
Les Érinyes

La naissance de la 303 est née du désir de poursuivre un travail de recherche et de création commencée en 2010 avec un premier solo Empreinte. Après plusieurs années d’expériences auprès de Maguy Marin, Rachid Ouramdane et Bruno Meyssat, le solo Mayday est crée aux Subsistances en 2017. Il lui a permis d’ouvrir une réflexion sur les mythes et la représentation des femmes dans l’histoire. Depuis, elle crée Point d’Orgue (programmée lors du Festival Impulsion #5) et Les Érinyes (programmée lors du Festival Impulsion #6).

cie aux pieds levés
©Garance Li

CIE AUX PIEDS LEVÉS
Le vrai pouvoir de la tisane

Crée en 2011 la cie met au premier plan l’exploration autour du corps. Dans leurs créations l’humour a souvent sa place, comme pour dédramatiser un quotidien trop sérieux. Aujourd’hui les trois artistes créent, expérimentent et transmettent pour confronter les corps et les individualités. Ils souhaitent favoriser les temps de partage qui permettent la rencontre, le débat et l’ouverture à l’autre.
Cie programmée lors du Festival Impulsion #5.

cie dune et d'os
©Lumo

CIE DUNE ET D’OS
Marrée basse

Installée à Lyon en 2019, la compagnie est née avec l’envie de réunir autour du travail de recherche et création, différentes générations touchant de près ou de loin la pratique artistique.

Cie programmée lors du Festival Impulsion #5.

cie MF

CIE MF
C’est pas grave

La Cie MF est investie par l’envie et le besoin de traduire en mouvement des propos auxquels chacun puisse s’identifier. Ils y développent un style singulier et hybride, à la croisée de nombreuses disciplines (danse contact, théâtre, floor work, improvisation). Un langage sans barrière, accessible à tous.
Cie programmée lors du Festival Impulsion #5.

COMPAGNIES EN DIFFUSION

Cie OAK
E(CRI)TURE

CIE QUAI6
Le testament d’Amélia

cie oak
©Nora Kervroëdan
quai6
©Thomas Weber

La compagnie a été fondée par deux soeurs, Lola et Nora KERVROËDAN, l’une danseuse contemporaine et l’autre écrivaine. Elles veulent au travers de leurs projets mêler leurs deux arts, danse et littérature, afin de créer un nouveau langage qui leur serait propre. OAK c’est pour elles, un terrain de jeu où elles peuvent repousser les limites de leurs imaginaires, leurs envies et leurs questionnements.

Après 4 années au CNSMD de Lyon ils fondent la Cie QUAI6. Soutenue par l’Université lumière Lyon 2, le Lokart (Suisse) et l’institut Français de Casablanca. Leur inspiration prend racine dans le partage des pratiques artistiques. Ils tendent à effacer les frontières entre les différents arts. Les arts chorégraphique et théâtral, l’architecture et la musique sont leurs points d’appui.

Collectif Sukha
Temporary pieces

Cie Confidences
QCM

collectif sukha
©Laurent Reyes
cie confidences
©Marie Escallon

Fondé en 2019, le collectif est conçu comme une plateforme pour les artistes : danseuse(r)s, comédien(ne)s, musicien(ne)s et créatrice(eur)s de plusieurs domaines artistiques lyonnais. Les artistes ont déjà réalisé plusieurs créations dans les domaines du théâtre, de la musique et de la danse contemporaine. Leur désir est de pouvoir créer ensemble autour d’une recherche commune qui questionne le visible et l’invisible dans l’art.

Depuis 2008, la cie s’intéresse au croisement de récits personnels et s’oriente vers une recherche d’universalité. C’est à travers le partage et la rencontre que danseurs, musicien et chorégraphe engagent des échanges et des réflexions communes. Depuis ses débuts, la cie développe également une démarche de transmission et de formation auprès de différents publics, en lien avec ses créations.

Cie Rooms
Solo… ou presque

Collettivo unico
T.O.C

cie rooms
collettivo unico
©Vladimir Rodriguez

Créée à Lyon en 2016 par Arianna Rodeghiero, danseuse chorégraphe, et Samuel Moncharmont,musicien et metteur en scène. Après deux créations In Between et  Dimmi ancora un’altra città (la première a été présenté au Festival Impulsion en mars 2019), ils continuent leur recherche du mouvement et la composition musicale en mêlant des scénographies invisibles composées d’espaces confinés, de parcours, de petites pièces (dont la compagnie tire sont nom).

Collettivo Unico a été crée par Elena Ciavarella en 2008. C’est un espace de rencontre et échange qui a pour but de soutenir la création artistique dans le spectacle vivant, en particulier dans la danse contemporaine et le theatre. Nous nous engageons à faciliter les collaborations entre artistes divers qui ont les memes questionnements autour de la création et qui défendent l’idée que l’art est avant tout un espace de résistance, de communication, de tolerance et de partage.

Cie Infime entaille
Le silence du sable

Cie La piraterie
Au bout du fil

cie infime entaille
©Gérard Vallet
cie la piraterie
©Justine Jugnet

La cie est créée en 2016 par  Maëlle Reymond. Elle s’inspire de la musicalité de chaque chose et de leur résonance. Attachée à ce qu’il n’y ait pas un sens en particulier, mais du sens, que l’on ne puisse contourner, la Compagnie développe des récits corporels, où la narration concrète, n’est ni directive, ni directe. Grâce à une danse éprouvée et sans artifice, elle place le corps au cœur de l’action, dans ce qu’il inspire de plus puissant et de plus fragile.

Début 2014, des artistes bandits issus de divers réseaux, disciplines et villes s’unissent. Talents singuliers et sensibles, pirates explorateurs, grands enfants créatifs, ils décident d’avancer armés des mêmes valeurs.
La Piraterie réalise aussi des ateliers de création chorégraphique avec des collégiens dans le cadre du Parcours artistique du spectateur initié par la Maison de la Danse.

Tout droit réservé  ©Désoblique 2020