Programmation Scène Découvertes

Dans le cadre du label Scène Découvertes confié à desoblique par la Ville de Lyon pour le soutien de l’émergence chorégraphique, nous accompagnons chaque saison une dizaine de compagnies en leur proposant des espaces de travail, un accompagnement technique, une confrontation au public et des rencontres avec des professionnels du spectacle vivant.

Après une saison 2020-2021 difficile pour les compagnies comme pour les lieux et l’ensemble des acteurs culturels, nous sommes heureux de lancer la saison 2021-2022 avec la 7ème édition du festival Impulsion !

Du 24 septembre au 9 octobre, rendez-vous au Croiseur pour
7 soirs de représentations,
1 après-midi jeune public avec spectacle et atelier,
1 après-midi avec des ateliers et 1 soirée bal en partenariat avec Shall We Swing ! 

VENDREDI 24 SEPTEMBRE – 20h

Cie Instabili “Tempora 32,5”

« Mais dépêche-toi… 
…le temps c’est de l’argent… 
…attention, je compte jusqu’à 3… 
…celui qui arrive le dernier est une poule mouillée…» 

Autant d’expressions qui résument notre rapport au temps à une notion d’urgence, de rentabilité et d’efficacité. Tempora 32.5 propose d’interroge notre « emploi du temps ». 

Du vertige de la course, à la poésie du temps suspendu, à l’écho d’un souvenir, ce duo ludique et engagé rythmiquement questionne la complexité de notre relation avec cette donnée temporelle qui  nous dépasse.

Tout public.
Durée : 32,5 min. 

Interprètes : Vincent Delétang et Virginine Quigneaux
Chorégraphe : Virginie Quigneaux
Musique : Fred Malle

La Cie Instabili se crée en 2012 pour porter le travail de Véronique Pauton (arts du cirque) et deVirginie Quigneaux (danse contemporaine). Elles entament l’action de la Cie travaillant conjointement et indépendamment selon les projets. En janvier 2018, Véronique Pauton s’éloigne de la Cie pour des
raisons personnelles.
Le cœur des actions de la Cie se recentre sur les projets de danse contemporaine de Virginie Quigneaux et de son équipe, dont prioritairement le danseur-chorégraphe Vincent Delétang.

La Cie Instabili porte un intérêt constant à tout ce qui touche au vivant. Sa recherche chorégraphique s’élabore autour de la notion de « vertige de la vitalité ». Elle développe une écriture singulière, au service d’une recherche sur l’instabilité et l’intentionnalité.
Elle crée en mettant en jeu le système d’équilibration de l’interprète. Cette démarche corporelle s’associe à un travail sur la présence sincère et singulière de l’interprète.

La soirée se prolongera avec un concert du groupe Hotel Particulier à partir de 21h,              en partenariat avec le bar du Croiseur. 

SAMEDI 25 SEPTEMBRE – 17h-00h

En partenariat avec l’association Shall We Swing ? Venez danser au Croiseur dans le cadre du festival Impulsion #7 ! 

Ateliers

  • 17h00-18h00 :
    Lindy Hop Intermédiaire
  • 18h15-19h15 :
    Charleston Solo
  • 19h30-20h30 :
    Lindy Hop Débutant
 

Soirée 

  • 20h30-00h00 :
    bal Swing avec orchestre 

Atelier.s & bal sur inscription obligatoire. 

MARDI 28 SEPTEMBRE – 20h

Cie 303 “La part du ciel’

À partir d’une injustice originelle par laquelle les Érinyes, dans Les Euménides d’Eschyle, sont reclues dans une grotte pour avoir voulu venger le matricide d’Oreste, nous avons recherché et questionné les figures de résistance féminines de l’Antiquité à nos jours.
« La part du ciel » fait appel aux corps, aux voix, aux textes, aux matières, à la musique et à la présence du public pour éprouver nos capacités de résistance.
Au delà des épreuves, la pièce invite à un élan joyeux et libératoire et défend la tendresse et le soutien réciproque comme actes révolutionnaires.

Déconseillé aux moins de 12 ans.
Durée : 50 min.

Conception, bande son et scénographie :  Mayalen Otondo
Interprétation : Caroline Chaumont, Anne Ferret, Lara Gouix, Aure Wachter                                                                                             Équipe administrative : Sally Poulin, Caroline Chaumont

Mayalen Otondo est danseuse et chorégraphe de la compagnie 303. Après avoir été interprète, assistante et pédagogue pendant plusieurs années auprès de Maguy Marin, Rachid Ouramdane et Bruno Meyssat, elle ouvre le champ d’une recherche personnelle en questionnant la représentation des femmes. La compagnie 303 constitue le cœur de ses activités, tant dans son aspect artistique et administratif que pour la mise en place d’ateliers pédagogiques.

VENDREDI 1er OCTOBRE – 20h

Cie du Tourillon “OneWoman Show”

OneWoman Show est un solo d’une heure en trois parties. Une pâte à modeler enfantine, une palette de femmes, une malle à coeur ouvert, elle parle de l’évolution de l’enfant vers cette personne adulte en devenir. Cette pièce montre l’influence que peuvent avoir les différentes personnalités qui nous entourent, ici de femmes, sur la façon de grandir la façon de se modifier pour devenir la personne que nous voulons être. Ce spectacle est une ode à ces pâtes à modeler en perpétuelle évolution, aux femmes qui en grandissant se façonnent.

Tout public.
Durée : 60 min. 

Chorégraphe & interprète : Justine Tourillon
Crédits musiques : Cielo – Murcof, témoignages, Tick of The Clock – Chromatics (Témoignages : Françoise, Gélisdéa, Natacha, Manon & Denis, Élodie, Lucie, Marie-Alice, Tatiana & Anthony).

La Compagnie du Tourillon est une compagnie de spectacle vivant, impulsée par la chorégraphe et danseuse-interprète Justine Tourillon. Elle est née en janvier 2020 et vient du désir de concevoir des spectacles pluridisciplinaires. Une danse qui part d’une gestuelle acquise durant 20 ans d’apprentissage, de l’interprétation de multiples pièces de chorégraphes variés et s’appuyant sur des mouvements de la vie de tous les jours. Mettre en scène des chorégraphies à partir d’objets, de mots pour entraîner le public à réfléchir, se questionner à partir d’éléments qu’il connaît et dont il se souvient.

SAMEDI 2 OCTOBRE – 20h

Cie Shafak “Terms & Conditions”

Deux silhouettes, deux voix, deux corps, deux perceptions. En se mettant en scène dans un aller-retour, de leur conditionnement à leur vérité, ces femmes de chair et d’os, revendiquent leur existence. En sons ou en mouvements les deux femmes se mouvent en mirroir et en contrastes. Si les mots divisent les êtres, le mouvement les rassemble. Le mouvement rappelle l’être à sa chair et donc, à sa première condition. Les femmes ici, convoquent le vivant, questionnent le mouvement et demandent quelle.s danse.s leur permet.tent de se réapproprier leur corps.

Tout public. 
Durée : 20 min. Workshop in progress.

Chorégraphes et interprètes : Hollie Dorman et Margot J. Libanga.

Shafak ou crépuscule, c’est le mariage de la rencontre à la disparition, de l’obscurité à la lumière, du calme dans la tempête. Il invoque l’observation, car alors que plus rien n’est, réside enfin la réflexion. De cette contemplation l’artiste retrouve sens en son rôle : s’avérer acteur de la vie sociale et culturelle. Être au service de l’art sous toutes ses formes, c’est être au service de son prochain, de tous ses frères humains. Avec déjà trois pièces à leur actif, les acteurs de la Compagnie Shafak cherchent à révéler au public cet espace crépusculaire en voie d’extinction : l’espace du rêve et de l’espoir engagé. A travers l’art, la société qui s’observe en miroir, peut enfin décider de son sort, vers des chemins plus harmonieux et créatifs.

En première partie de la Cie Shafak, retrouvez le jeune ballet desoblique avec une création inédite ! ” Familiares ” de Julian Nicosia entraîne le spectateur dans une inquiétante famille aux relations ambigües entre passions et trahison …

Dimanche 3 octobre – 15h15 REPRÉSENTATION & 16h30 atelier enfant

Cie Buzzing Grass “Vassilissa et Baba Yaga”

Dans cette pièce, création pluridisciplinaire qui ravira petit.es et grand.es, deux danseuses et une peintre-narratrice s’accordent sur scène pour faire exister le monde onirique du conte Vassilissa et Baba Yaga. Par le moyen d’un rétro projecteur, d’encre et de matériaux en tout genre, le décor se créer sous nos yeux, tantôt forêt, tantôt nuit étoilée, pour faire voyager les spectateurs.trices au rythme des pinceaux …

La compagnie vous propose une après-midi en famille avec une représentation à 15h15 puis un atelier pour les enfants de 8  à 12 ans, entrecoupé d’un goûter !  N’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations : communication@desoblique.com

Tout public, adapté aux enfants à partir de 6 ans. 
Durée : 45 min 

Interprètes : Mathilde Roux, danseuse et comédienne ; Kristina Strelkova, peintre et comédienne ; Elsa Colin, danseuse. 

La compagnie Buzzing Grass est une compagnie chorégraphique annécienne créée par Mathilde Roux en 2018. Convaincue de la recherche dans l’instant, de la possibilité d’une écriture dramaturgique du corps, elle tend à trouver un sens au geste dansé. La peinture, le théâtre, le paysage, sont autant de points de rencontres que nous explorons aussi bien en performances que dans la création. Afin de créer des spectacles et des performances hybrides, la compagnie travaille à la lisière entre plusieurs pratiques de manière à proposer une poétique plurielle et radicale.

Mercredi 6 octobre – 20h 

Lionel Bègue “La fuite”

Malgré lui, Actéon, le chasseur, surprend Diane prenant son bain. La déesse lui jette un terrible sort qui le transforme lentement en cerf. Traqué, il fuit, passant de la condition d’être humain à celle d’animal sauvage. Il finira dévoré par ses propres chiens. Lionel Bègue s’empare de cette tragique métamorphose pour questionner la transformation perpétuelle du corps humain, le corps vieillissant, le corps accidenté. Il nous invite à être les témoins d’une lente et inexorable altération. Sur scène, il s’entête dans une gestuelle répétitive, hypnotique.

Tout public.
Durée : 40 min.

Chorégraphes & interprète : Lionel Bègue.                                       Création lumière : Annie Ledrian.                                             Regards complices : Camille Revol, Julie Coutant, Gilles Baron.       Musique : « La Nuit transfigurée » d’Arnold Schoenberg, par le Juilliard String Quartet ; Son additionnel : Thomas Sillard. 

Après vingt ans d’un parcours riche en tant qu’interprète, c’est au Bateau Feu que Lionel Bègue a trouvé l’ancrage qui lui permet aujourd’hui d’épanouir son talent de chorégraphe dans un premier solo sensible, inspiré par le mythe d’Actéon.  Condamné par Diane à se changer en cerf pour l’avoir surprise nue, ce chasseur observe sa lente métamorphose et devine la mort qui vient. Devenu gibier, il sera bientôt traqué par la meute de ses propres chiens. De ce motif premier, Lionel Bègue tire une réflexion poignante et complexe sur le vieillissement comme métamorphose. La perte de moyens, le corps empêché : ici, les mouvements répétés et la disparition des gestes évoquent ce qui s’en va de nous avec une grande sensibilité. Et la sublime Nuit Transfigurée de Schoenberg donne à ce mouvement vital une partition baignée de mystères. Et si diminuer n’était pas disparaître, mais changer ?

JEUDI 7 OCTOBRE – 20H

Cie Vibrisses “Rosalie”

Rosalie est une fiction qui interroge nos rapports aux normes et critères esthétiques à travers deux corps féminins. À partir d’un corps contraint par un mouvement dans le bassin, les interprètes s’approprient et étirent des codes de séduction inspirés des danses d’hier et d’aujourd’hui. Rosalie explore, amplifie, rompt, ruse et contourne ces codes le temps d’une traversée.

 

Déconseillé aux moins de 12 ans. 
Durée : 45 min.

Conception et chorégraphie : Josephine Tilloy.                     Interprétation : Ghislaine Louveau, Lea Mecili.                                 Musique originale : Hugues Laniesse.                                         Costumes : Cécile Box.                                                               Lumière : Felix Bataillou.

Vibrisses (production) est à la lisière entre la performance et l’écriture chorégraphique. Le travail s’articule autour d’une recherche sur le mouvement avec des interprètes qui viennent de différentes disciplines artistiques. Joséphine Tilloy décline les outils dramaturgiques en une matière spécifique afin de créer une fiction autour d’un sujet de société

SAMEDI 9 OCTOBRE – 20H

Cie LC “XII-12”

Une danseuse, deux musiciens. Quatre mains, sur les cordes et les clés, guitare et saxophones. Les rythmes syncopés du Brésil, les improvisations du jazz, la disponibilité de la danse contemporaine… Ce trio nous emmène dans une exploration inattendue du nombre 12. De l’écoute à l’échange, du jeu à la connivence, de la complicité à l’intimité, qu’est-ce qui se joue entre les trois interprètes dans l’élaboration d’un mouvement commun ?

Tout public à partir de 8 ans
Durée: 50 minutes
 
Chorégraphie, interprétation, percussions : Lise Bois
Direction musicale, guitare, percussions : Celio Mattos
Saxophones, percussions : Antoine Bost
 
Création lumière : Sarah Eger
Costumes : Laurie Granat – La Filambulerie
Décors (filet) : Marie-Claude Bois

Lise Bois et Célio Mattos fondent la compagnie LC en janvier 2018. Elle naît d’une passion commune pour le rythme, d’une curiosité réciproque pour la matière artistique de l’autre, et d’une envie d’interroger les liens entre structure musicale et chorégraphie.

Cette recherche aboutit à des créations scéniques danse et musique live (comme le spectacle XII-12), et à des ateliers d’exploration et de pratique « entre musique et corps », pour professionnels et amateurs.